Le Phythor
Capter la lumière
Se reconnecter

Conservation du PHYTHOR

Le PHYTHOR est sensible aux ondes électromagnétiques et doit être protégé de celles-ci. Par conséquent, placer le flacon loin des sources d’ondes, qu’il s’agisse de celles des téléphones portables, télévisions, ordinateurs, fours micro-ondes, plaques à induction, tableaux électriques, fils, prises, moteurs, tableaux de bord des voitures ou toute autre source wi-fi, antennes relais, etc.

Le PHYTHOR est également sensible aux rayons ultra-violets; il faut donc éviter de l’exposer au rayonnement solaire direct.

Quand les précautions ci-dessus ne sont pas possibles, enrouler le flacon dans deux ou trois tours de film aluminium constitue une bonne protection si la totalité du flacon est bien recouverte.

Comme les autres ORMUS, les plantes, les animaux ou les êtres humains, le PHYTHOR, substance vivante, se conserve mieux à la température ambiante, mais tempérée.

Une date de péremption figure sur chaque flacon, puisqu’il s’agit d’une mention légale obligatoire ; cependant, le produit conservé selon les instructions ci-dessus est stable et ne se dégrade pas.

 

« Les informations sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent pas être considérées comme des conseils médicaux personnalisés, et ce, bien que nous rapportions entre autres les bénéfices que certaines personnes ont ressenti suite à la prise de PHYTHOR. Si vous éprouvez des problèmes de santé, veuillez consulter un thérapeute reconnu par la loi, incluant, bien évidemment, un médecin. Ni le fabricant, ni toute autre personne associée au PHYTHOR ne prétend fournir de soins, et ce, même si nous proposons parfois, à votre demande, des posologies quant à la prise du produit. Aucune recherche scientifique spécifique n’a été faite sur le PHYTHOR; cependant, de nombreux écrits existent quant aux ORMUS (ne pas confondre le PHYTHOR avec les ORMUS monoatomiques dont il est souvent fait mention sur les sites web). »